Envie de participer ?
On a pourtant vu un feu d’artifice d’essais…

Sans conviction ! Pas de repas, pas de buvette, pas de réception et un derby contre La Bièvre qui ne sentait pas la poudre noire comme les autres années. La partie débutait à 15h00 et il n’y avait pas de coup de semonce. Dès la première incursion dans le camp adverse, les Vinois allumaient la première mèche par Yoann Baret qui filait comme une fusée derrière la ligne 7-0 (7e). Mais après cette belle bleue, plus beaucoup d’étincelles. Heureusement que l’artificier maison Bastien Bonnet était là pour convertir les pénalités 10, 13 puis 16 à zéro (17e,33e, 38e). Quarante minutes pendant lesquelles il y eu bien des occasions, mais à chaque fois des pétards mouillés. La pause allait peut-être redynamiser une partie qui ne demandait qu’à s’embrasser. Mais cette seconde période démarrait comme avait fini la précédente. Bastien Bonnet continuait à briller en réussissant un 100% et une quatrième pénalité 19-0 (52e). Finalement ce retard à l’allumage allait nous réserver une fin de match haute en couleur. A l’heure de jeu, après une longue attaque de tous les côtés, Damien Barnay faisait exploser la défense et Benoit Oriol allait enfin faire claquer le mortier 26-0 (61e). Alors que les Castors montraient enfin leurs dents, Sevan Baridon interceptait devant ses 22 mètres et partait comme une bombe pour une course solitaire de 70 mètres 33-0 (64e). Le résultat ne faisait plus de doute, mais les blancs et rouges de La Bièvre allaient pendant le dernier quart d’heure en faire voir de toutes les couleurs à des guêpes qui avaient peut-être adopté la pire (oh) technique d’attendre la fin. Le bonus offensif pour une fois atteint, partait en fumée. Un essai en bout de ligne 33-5 (66e) puis le bouquet final avec un autre des avants 33-12 (78e). La dernière cartouche des bleus et noirs était pour Bastien Bonnet qui franchissait la ligne pour un essai qui ne suffisait pas à reprendre le cinquième point 40-12 (80e). Avec trois déplacements consécutifs à venir, il faudra essayer d’aller chercher des points précieux pour continuer à regarder vers le haut.
Les réservistes avaient bien débuté leur match. Une pénalité de part et d’autre puis un essai de Julien Borel 8-3 (18e). Mais les guêpes, trop longues à l’allumage, allaient se faire consumer par les visiteurs 14-17 à la mi-temps. Jean-Baptiste Pecheur de retour de blessure et pas en réussite au pied sur ce match, ramenait in extrémis son équipe pour le partage des points 17-17 (66e)

Photos associées : U.S.Vinay - Bièvre (Les photos)

Vidéos associées : U.S.Vinay - Bièvre (Les vidéos)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.