Envie de participer ?
Le coup de Grasse

Après une semaine sous la neige, les guêpes Numéro 5 du classement accueillaient Grasse le leader de la poule. Objectif : vite mettre au parfum les visiteurs que la réputation des Vinois à Vieux Melchior n’était pas alambiquée. Le match débutait avec deux équipes prêtes à en découdre et il fallait avoir du nez pour connaitre l’issue de cette rencontre au sommet. Dès le départ, les guêpes sentaient les bons coups et se montraient aux avant-postes, récupérant ainsi des pénalités qu’Adrien Mandon se chargeait de convertir 9-0 (7e, 18e, 24e). Les provençaux répondaient dans un premier temps par le pied de leur butteur 9-3 (27e) puis les Vinois allaient se faire cueillir par une attaque de trois-quarts 9-8 (31e). Adrien Mandon redonnait un peu d’air à son équipe 12-8 (33e) avant que l’arbitre ne renvoie les trente acteurs aux vestiaires. De retour sur le pré, les Grassois pulvérisaient la défense bleue et noire dès le coup d’envoi grâce à un essai de son troisième ligne centre 12-15 (41e), ça commençait à sentir un peu moins bon pour les guêpes. Mais c’était sans compter sur un Adrien Mandon en odeur de sainteté qui réussissait toutes les pénalités qui se présentaient 21-15 (46e, 55e, 60e). Avec seulement six points d’avance, les vingt dernières minutes devenaient irrespirables. Les visiteurs allaient chercher leurs meilleurs accords pour tenter de renverser les hommes de Rozand et Magallon. La fin de partie interminable était tout à leur avantage. Mais la défense Vinoise n’allait pas s’évaporer, présente comme jamais elle repoussait les assauts répétés des visiteurs. En mauvaise posture devant leur ligne c’était finalement à Jean-Baptiste Berruyer que revenait la note de cœur lorsqu’il réussissait enfin à mettre les mains sur le ballon et obtenir la pénalité libératrice à la 85e. Bien que chahuté, l’US Vinay obtient quatre points importants dans la course en haut du tableau. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse de la victoire.
Les réservistes alignaient une belle composition et malgré les quelques gouttes qui leurs humidifiaient le cou, ils dominaient leurs adversaires. En première période les guêpes distillaient un pot-pourri d’essais : Gaëtan Toller (10e), Vincent Michallet (19e) et un essai de pénalité que Flavien Perrier aurait mérité à son compteur (37e). 17 à 3 après quarante minutes. Un peu moins d’essence en deuxième mi-temps, une pénalité de Romain Glénat 20-3 (42e) et un essai encaissé 20-8 (64e) pour une victoire qui propulse les Vinois à la troisième place du classement.
La semaine prochaine, même si tous les chemins mènent arôme, il ne faudra pas se perdre en Ardèche face à Annonay.

Photos associées : U.S.Vinay - Grasse (Les photos)

Vidéos associées : U.S.Vinay - Grasse (Les vidéos)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.