Envie de participer ?
Ambiance électrique...

Ambiance électrique pour ce 16ème de finale de fédérale 2B. Les guêpes retrouvaient leurs voisins de St Jean-en-Royans à quelques encâblures de Vinay, sur le terrain neutre de St Marcellin. Ça faisait des lustres que les deux équipes n’avaient pas joué à cette heure inhabituelle de 18h. Les Drômois étaient en phase, dès le début de la partie. Ils ouvraient leur compteur très vite 5-0 (11e). Puis après une pénalité de Jean-Baptiste Pecheur 5-3 (14e), les attaques en continues des Saint-Jeannais allaient mettre en lumière leur ligne de trois-quarts 10-3 (16e). L’opposition jusque-là correcte voyait les premières prises de têtes se faire ressentir. Quelques échauffourées mais sans dépasser les bornes. De fils en aiguilles, les Vinois prenaient confiance en eux et Jean-Baptiste Pecheur à l’image de son équipe réussissait presque toutes ses tentatives de pénalité 10-6 (20e), un poteau (30e) et 10-9 (37e). La mi-temps intervenait avec seulement un petit point de retard, une petite pause pour faire retomber la tension. Comme en première période, les joueurs de St Jean étaient le plus vite en action. Ils passaient au travers d’une défense complètement dénudées pour marquer un essai entre les perches 17-9 (43e) et comme en première période, les Vinois continuaient à inquiéter leurs adversaires mais avec moins de réussite. Les changements commençaient. L’expérience de Jean-Charles Savigny pour épauler les jeunes comme ‘’an père’’ redonnait de la sérénité au huit de devant et les empêchait de disjoncter. Les rouges et noirs faisaient grimper la facture 20-9 (60e) puis 23-9 (67e). Bien que menés de quatorze points, les bleus et noirs, continuaient à défendre fièrement leurs couleurs. Les supporters, nombreux, espéraient encore une volte-face au tableau d’affichage. La partie restait très ouverte, avec des va-et-vient d’un camp à l’autre. Mais à ce petit jeu, ce sont les guêpes qui allaient mettre les watts. Gaëtan Toller se connectait une première fois à la terre promise 23-16 (72e). Les Saint-Jeannais complètement éteints n’y étaient plus et Gaëtan Toller réarmait son bras sur une derrière pénaltouche avant d’isoler le ballon à l’arrière de son pack et faire sauter les fusibles du public Vinois. L’ultime et difficile transformation de Jean-Baptiste Pecheur pour sa dernière avec Vinay, allait propulser les trente acteurs en prolongation 23-23 (80e). Même si de nombreux spectateurs ne semblaient pas être au courant, il fallait bien jouer deux fois dix minutes supplémentaires. L’entame allait encore faire défaut 26-23 (83e) puis la fraîcheur des remplaçants Drômois faisait la différence 33-23 (90e). Les hommes de Romain Baret et Bruno Martin, trop alternatifs dans ces vingt dernières minutes, n’ont pas su court-circuiter la machine adverse. Un dénouement fatal mais un match exemplaire de tous, pendant lequel les guêpes ont réussi à faire douter le favori de cette rencontre. Une belle saison qui se termine la tête haute. Bravo et merci.
Il est temps de tout débrancher en attendant l’année prochaine.

Photos associées : U.S.Vinay - St Jean (Les photos)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.