Envie de participer ?
Les guêpes en boite

C’était le plus long déplacement ‘’qu’on fit’’ cette saison. Les guêpes étaient venues dans la capitale du cassoulet avec la ferme intention de rentrer dans le lard de cette équipe de Castelnaudary. Du 1 au 24, la motivation était là. Parce qu’à Vinay on n’est pas des mogettes, les coachs Antonin Rozand et Vincent Magallon avaient mijoté une tactique pour essayer de passer ce barrage.

A 15h, la tribune du stade Pierre de Coubertin était bien garnie, de supporters locaux bien sûr, mais de nombreuses saucisses Vinoises avaient fait le voyage.

Dès le début de la partie, le vent poussait les Chauriens. C’est eux qui mettaient les gaz les premiers en inscrivant un essai en coin 7-0 (11e). Les Isérois étaient débordés de tous les côtés, la défense s’échinait à repousser les attaques, mais les rouges et blancs revenaient sans ‘’j’arrêt’’ à la charge. Le score enflait 10-0 (14e) puis 13-0 (23e). Les Vinois allaient enfin soulever le couvercle peu de temps avant la pause grâce à une pénalité de Bastien Bonnet 13-3 (34e). Pas de quoi gonfler la poitrine. Après le repos, les guêpes reprenaient quelques couleurs et avec l’intention de faire péter le verrou Audois. Les ballons allaient bien d’un bout à l’autre de l’attaque, mais sans succès. Même le pas de l’oie de Thomas Guichardon ne déstabilisait pas la garde de Castelnaudary. Le temps tournait en faveur des locaux. Bastien Bonnet ajoutait trois petits points 13-6 (73e). A l’approche de la fin de cette rencontre, les jambes commençaient à flageoler un peu. Une mêlée offensive à vingt mètres de la ligne constituait le dernier espoir des Vinois mais le jeune Nathan Bianchin faisait une petite fève en sortant le ballon de son pack, l’aventure prenait fin. Les guêpes étaient passées à la casserole. Pas de quoi faire les canards, puisqu’elles ne sont jamais vraiment rentrées dans la partie, mais sans fayoter, je peux vous dire que cette saison est une des plus belles depuis que le club est remonté en fédérale 2.
Malgré la défaite, les Vinois conservent l’estime de leurs supporters.

Tous les espoirs reposent maintenant sur les réservistes qui devront mettre en place une équipe qui mange-tout sur son passage.

Photos associées : Castelnaudary - U.S.Vinay (Les photos)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.